POUR TOUS CEUX ET CELLES QUI AIMENT PRIER


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Purgatoire : Des choses étranges arrivent la nuit de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
De Denise Vidal

A : Tous les membres



Purgatoire :"Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël"


"Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël",

Mgr Charles M. Mangan Père Segundo Llorente (1906-1989) était un prêtre jésuite espagnol qui a été affecté à des missions en Alaska. Pendant quarante ans, il a travaillé sans relâche pour apporter le saint Evangile aux natifs de ce lieu.

Père Llorente a écrit une réflexion intitulé "Des choses étranges arrivent la Nuit de Noël", qui parlait de l'importance de vénérer la Sainte Eucharistie. Cette article de presse a été publié dans le bulletin de Février 1998 de la Société catholique d'évangélistes.


Un prêtre m'a dit ce qui lui est arrivé une fois dans sa première paroisse. Après la messe de minuit le jour de Noël,personnellement, il a verrouillé l'église.


Avec les clés dans sa poche, il est allé dans sa chambre et a eu une bonne nuit de sommeil. A 7h30 du matin, il se leva et retourna à l'église avec l'intention d'avoir une heure de prière pour lui tout seul.

Il ouvrit la porte latérale menant à la sacristie, allume un feu, puis a allumé les lumières de l'église. Comme il ouvrait la porte de la sacristie et entra dans l'église, il a été littéralement pétrifié sur place.

De drôles de gens vêtus des plus pauvres vêtements occupaient la plupart des bancs et tous étaient dans un silence total.

Personne ne bougeait et personne ne se souciait de le regarder. Un petit groupe se tenait près de la crèche en contemplant la crèche dans un silence total. Le prêtre récupéra rapidement et à haute voix leur a demandé comment ils étaient arrivés ici.

Personne ne répondit. Il s'approcha d'eux et demanda à nouveau. «Qui vous a laissé entrer" Une femme a répondu d'un ton totalement indifférent: "Des choses étranges se produisent dans la nuit de Noël."

Et de nouveau, retour à un silence total, le prêtre est allé vérifier la porte principale et la trouva bloqué comme il l'avait laissé. Il était maintenant déterminé à obtenir la vérité sur les faits et se tourna vers les bancs, mais ils étaient vides.


Les gens avaient disparu. Il a gardé cette énigme à lui-même pour un certain temps. Incapable de tenir en plus longtemps, il m'a dit tout ce que je vous ai dit.

Puis-je vous aider avec une explication plausible?Permettez-moi de m'empresser de dire que le prêtre en question est un modèle de la santé mentale et était ainsi instruit de façon aussi académique que la plupart des prêtres, je le sais, si ce n'est mieux.


Mon explication était la façon suivante. Ce sont les morts qui faisaient leur purgatoire, ou une partie de ceux-ci, dans l'église. Il est raisonnable de supposer que nous expions nos péchés qui nous engagent. Ces gens ont été plongés dans un silence total.

Pourquoi? Prenons l'irrévérence commis devant le Saint Sacrement; combien de personnes agissent dans l'église: bavardent, rient, et regardent tout autour.

Après la messe, quelques personnes se rassemblent en petits groupes autour des bancs et tournent dans l'église comme dans un marché sans tenir compte de la présence réelle du Christ dans le tabernacle.

Pourquoi ont-ils disparu? Ils n'ont pas disparu. Ils sont tout simplement devenus invisibles.

Mais ils sont restés attachés à leurs bancs incapable de prononcer un seul mot pour expier leurs bavardages irrespectueux tout en vivant Le Saint Sacrement qui n'est pas matière à rire.






Il y a un prix à payer pour tout ce que nous faisons ou disons. En fin de compte c'est Dieu qui rira le dernier - pour ainsi dire. Ces personnes ont dû faire l'adoration du Saint-Sacrement et respecter le mérite du Christ.



Pour combien de temps? Seul Dieu peut répondre à cette question.

Pourquoi le prêtre les a vu ? Parce qu'ainsi il pourrait prier pour eux et pour toutes les autres pauvres âmes détenues dans d'autres églises. Pourquoi d'autres prêtres ne voient pas ces gens?

Eh bien, peut-être qu'ils savent déjà, en théorie, que les âmes peuvent être détenus dans les églises ainsi que partout ailleurs, de sorte qu'ils n'ont pas besoin d'un miracle. Pourquoi ont-ils revêtus de ces vêtements pauvres? Pour expier leur vanité de leur vivant.

Les gens utilisent souvent des vêtements non pas tant pour couvrir leur nudité, mais aussi comme un symbole de statut pour impressionner les autres. Mais Dieu n'est pas impressionné par, disons,les manteaux de vison.

Aussi les gens marchent dans l'église avec presque pas de vêtements. Dans les mois d'été, il n'est pas inhabituel pour les gens - surtout des femmes - d'aller recevoir la Sainte Communion dans les vêtements les plus indécents.

Le pasteur supporte ou ne peut pas supporter ces choses, mais Dieu statuera un jour au tribunal à ce sujet. Cette histoire pourrait être une sanction appropriée pour ces excès.

Bien que l'Eglise ne commande pas que nous avons besoin de croire l'histoire raconté par le Père Llorente, c'est, néanmoins, un rappel salutaire de la vénération pour la Très Sainte Eucharistie.


Nous nous rendons compte que nous ne pouvons adorer Jésus dans le Saint Sacrement comme il faut. Mais nous devons essayer! Il mérite nos humbles efforts et nous récompensera pour nos efforts. O sacrement très saint! O divin Sacrement! Toutes nos prières et nos remerciemts soient à chaque instant pour toi! "

http://prieres.forumgratuit.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum